Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 20:37

VAYISHLA'H (1993) - 3ème Partie.


http://www.toumanitou.org/toumanitou/la_sonotheque/parasha/vayichlah_serie_1993/cours_1

Face C

 

.../... le peuple juif sans la Torah et sans Erets Israël, c’est par exemple le congrés juif mondial.

Dans la structure de la communauté en diaspora on trouve ces trois grands réseaux :

Les organisations qui s’occupent de la Torah et que ça, pour Erets Israël aller voir l’Agence Juive... Les intérêts du peuple juif aller voir le CJM... et puis par permutations circulaires.

Jusqu’à l’émancipation, on était simultanément ces 3 choses là : juif de peuple, juif de religion, et juif de patrie. Après l’émancipation, cela a éclaté : les juifs de terre, les juifs du ciel et les juifs de l’horizon... Un éclatement de l’identité juive en trois types d’organisations différentes.

Cela permet de cadrer un peu ce chaos des organisations juives : cela se cristallise en trois tendances. Les grands juifs sont actifs dans les trois simultanément. C’est la solution des problèmes d’Israël. Jacob devient Israël = Jacob + Mosheh + David

 

A lire:

Dans la prière que Jacob fait avant la rencontre : c’est là que l’on a enseigné qu’avant la rencontre avec Esaü il se prépare à trois stratégies  face à trois éventualités,

-  la prière,

-  la guerre,

-  les concessions de paix.

 

Effectivement, on voit que Jacob prépare les trois stratégies : il prépare une offrande pour Esaü, il va prier et se prépare à la guerre si les deux autres stratégies échouent. C’est exactement notre problème.

 

Zohar : c’est efficace si c’est la même personne qui est capable des trois stratégies.

Si ce sont trois stratégies différentes issues de trois tendances différentes, alors c’est le chaos.

 

Malheureusement, le peuple d’Israël aujourd’hui est divisé en trois :

-  Ceux qui ne s’occupent que de prière, ils lisent les Psaumes.

-  Ceux qui se prépare à la guerre, ils ne savent pas prier, ni négocier.

-  Ceux qui se préparent à la paix : chez eux ce sont les concessions perpétuelles jusqu’à la paix des cimetières.

 

Si nous avons quelque part un type d’israélien capable des trois, alors les trois marchent. Sinon les trois échouent.

 

Verset 32:10:

וַיֹּאמֶר, יַעֲקֹב, אֱלֹהֵי אָבִי אַבְרָהָם, וֵאלֹהֵי אָבִי יִצְחָק:  יְהוָה הָאֹמֵר אֵלַי, שׁוּב לְאַרְצְךָ וּלְמוֹלַדְתְּךָ--וְאֵיטִיבָה עִמָּךְ

Vayomer Ya'akov Elohey avi Avraham ve'Elohey avi Yitschak

Et dit Jacob Dieu de mon père Abraham dieu de mon père Isaac

Adonay ha'omer elay shouv le'artsecha oulemoladetecha.

Hashem qui me dit reviens à ton pays et à ta patrie

ve'eytivah imach

et je te ferais du bien.

 

Verset 32:11:

קָטֹנְתִּי מִכֹּל הַחֲסָדִים, וּמִכָּל-הָאֱמֶת, אֲשֶׁר עָשִׂיתָ, אֶת-עַבְדֶּךָ:  כִּי בְמַקְלִי, עָבַרְתִּי אֶת-הַיַּרְדֵּן הַזֶּה, וְעַתָּה הָיִיתִי, לִשְׁנֵי מַחֲנוֹת

Katonti mikol ha’hasadim umikol-ha'emet

Je suis trop petit en mérite pour toutes les charités et vérités

asher asita et-avdecha

qu tu as faites avec ton serviteur

ki vemakli

car avec mon bâton

avarti et-haYarden hazeh

j’ai traversé ce Jourdain

ve'atah hayiti lishney ma’hanot.

Et maintenant j’ai deux camps.

 

Verset 32:12:

הַצִּילֵנִי נָא מִיַּד אָחִי, מִיַּד עֵשָׂו:  כִּי-יָרֵא אָנֹכִי, אֹתוֹ--פֶּן-יָבוֹא וְהִכַּנִי, אֵם עַל-בָּנִים

Hatsileni-na miyad a’hi miyad Essav

Sauve-moi de la main de mon frère de la main d’Esaü

ki-yare anokhi oto

car je le crains

pen-yavo vehikani em al-banim.

De peur qu’il ne vienne et me frappe la mère sur les enfants.

 

Verset 13:

וְאַתָּה אָמַרְתָּ, הֵיטֵב אֵיטִיב עִמָּךְ; וְשַׂמְתִּי אֶת-זַרְעֲךָ כְּחוֹל הַיָּם, אֲשֶׁר לֹא-יִסָּפֵר מֵרֹב

Ve'atah amarta.

Et toi tu as dis

heytev eytiv imakh

je ferais du bien avec toi

vesamti et-zar'acha kekhol hayam

et je placerai ta postérité comme le sable de la mer

asher lo-yisafer merov

qui ne peut être compté tellement il est nombreux.

 

Ceci c’est la prière et ensuite la stratégie par laquelle il se prépare à la guerre et sépare son camp en deux. Et puis après il prépare toute une partie du troupeau en offrande qu’il va envoyer à Esaü avec la délégation. Cela nous renvoie à la scène de Beit-El lorsqu’au début de son voyage en exil, il y a une sorte d’alliance entre Dieu et Jacob où Dieu se révèle à Jacob pour lui dire : « même si tu ne tu ne t’en aperçois pas, Je te protégerais dans ton exil »

 

Vayetsé : le verset où Dieu lui promet protection. Il faut comprendre pourquoi il est nécessaire d’avoir une providence de protection particulière dans l’exil

 

Chapitre 28 verset 15:

וְהִנֵּה אָנֹכִי עִמָּךְ, וּשְׁמַרְתִּיךָ בְּכֹל אֲשֶׁר-תֵּלֵךְ, וַהֲשִׁבֹתִיךָ, אֶל-הָאֲדָמָה הַזֹּאת:  כִּי, לֹא אֶעֱזָבְךָ, עַד אֲשֶׁר אִם-עָשִׂיתִי, אֵת אֲשֶׁר-דִּבַּרְתִּי לָךְ

Vehineh anokhi imakh

Je serais avec toi

oushmartikha bekhol asher-telech

et Je te protégerais (et te surveillerais) partout où tu iras

vahashivotickha el-ha'adamah hazot

et je te raménerais sur cette terre

ki lo e'ezovkha

car je ne t’abandonnerais pas

ad asher im-asiti et asher-dibarti lakh.

Jusqu’à ce que j’ai accompli

Ce que j’ai dit à ton sujet.

 

Il y a donc vraiment une promesse de protection totale lorsque Jacob est en exil chez Laban et c’est le modèle lorsque Israël est en exil : lorsqu’Israël est en exil, il lui faut une protection particulière.

Ceux qui savent et connaissent l’exil, ces 2000 ans d’exil exigent bien sûr une protection particulière – ce cas particulier de l’histoire juive est exceptionnel : une identité tant pourchassée menacée, traversant l’histoire pour se retrouver au bout de 2000 ans.

S’il y a une telle promesse de protection pourquoi peut-il survenir de telles catastrophes malgré cela telle que l’inquisition ou la Shoah ?

Il faut rattacher cette question au retard : les Juifs sont pris au piège. Les Espagnols avaient laissé le temps aux juifs pour quitter l’Espagne et le Portugal. Mais ils ont tardé et ont été pris au piège.

Tous les avertissements avaient été donnés aux Juifs d’Europe. Les Juifs d’ailleurs se sont dits : cela se passe en Allemagne !

 

Lorsque Jacob se réveille dans cette nuit de Beit-El au verset 16 :

 וַיִּיקַץ יַעֲקֹב, מִשְּׁנָתוֹ, וַיֹּאמֶר, אָכֵן יֵשׁ יְהוָה בַּמָּקוֹם הַזֶּה; וְאָנֹכִי, לֹא יָדָעְתִּי

Vayikats Ya'akov mishnato

Et Jacob se réveilla de son sommeil

vayomer achen yesh Adonay bamakom hazeh

et dit : ainsi Dieu se trouve dans cet endroit

 ve'anokhi lo yadati.

Et moi je ne le savais pas !

 

וַיִּירָא, וַיֹּאמַר, מַה-נּוֹרָא, הַמָּקוֹם הַזֶּה:  אֵין זֶה, כִּי אִם-בֵּית אֱלֹהִים, וְזֶה, שַׁעַר הַשָּׁמָיִם

Vayira vayomar

Il a eu peur et il dit:

mah-nora hamakom hazeh

qu’il est redoutable cet endroit

eyn zeh ki im-beyt Elohim

ce n’est pas autre chose que la maison de Dieu

vezeh sha'ar hashamayim

et c’est la porte du ciel.

 

Ceux qui habitent à Beit-El ne savent pas où ils habitent !

 

וַיַּשְׁכֵּם יַעֲקֹב בַּבֹּקֶר, וַיִּקַּח אֶת-הָאֶבֶן אֲשֶׁר-שָׂם מְרַאֲשֹׁתָיו, וַיָּשֶׂם אֹתָהּ, מַצֵּבָה; וַיִּצֹק שֶׁמֶן, עַל-רֹאשָׁהּ

Vayashkem Ya'akov baboker

Et Jacob se leva de bon matin

vayikach et-ha'even asher-sam mera'ashotav

il prit la pierre qu’il avait prise comme oreiller

vayasem otah matsevah.

Il en fit une stèle

vayitsok shemen

il répandit de l’huile

al-roshah

sur le sommet..

 

וַיִּקְרָא אֶת-שֵׁם-הַמָּקוֹם הַהוּא, בֵּית-אֵל; וְאוּלָם לוּז שֵׁם-הָעִיר, לָרִאשֹׁנָה

Vayikra et-shem-hamakom. hahou Beyt-El

et il nomma le nom de cet endroit Bethel

ve'oulam

et cependant

Louz shem ha'ir larishonah

Le nom de la ville auparavant était Louz.

 

Louz = amande.

Shaked l’amande encore tendre.

 

וַיִּדַּר יַעֲקֹב, נֶדֶר לֵאמֹר:  אִם-יִהְיֶה אֱלֹהִים עִמָּדִי, וּשְׁמָרַנִי בַּדֶּרֶךְ הַזֶּה אֲשֶׁר אָנֹכִי הוֹלֵךְ, וְנָתַן-לִי לֶחֶם לֶאֱכֹל, וּבֶגֶד לִלְבֹּשׁ

Vayidar Ya'akov neder lemor

Et Jacob fit un voeu en disant

im-yihyeh Elohim imadi

Si Dieu est avec moi

oushmarani baderech hazeh asher anochi holech

Et qu’il me préserve sur ce chemin où je vais

venatan-li le’hem le'e’hol ouveged lilbosh.

Qu’il me donne du pain pour manger et un vêtement pour m’habiller.

 

(Il refuse la bénédiction de l‘abondance matérielle).

 

וְשַׁבְתִּי בְשָׁלוֹם, אֶל-בֵּית אָבִי; וְהָיָה יְהוָה לִי, לֵאלֹהִים

Veshavti veshalom

el-beyt avi

vehayah Adonay li le-Elohim.

Que je revienne en paix

A la maison de mon père

Hashem sera pour moi Dieu.

 

C’est un passage très important : cela veut dire que ce n’est que lorsque Jacob est en Israël que Hashem est son Dieu. Partout ailleurs, il est sous l’influence des Sarim. D’où l’affirmation de la Guémara : « celui qui n’habite pas Erets Israël c’est comme s’il était idolâtre ».

Vehayah Adonay li le-Elohim. C’est quand on est en Erets Israël.

Pour les juifs en France par exemple : ils sont sous la protection de l’ange tutélaire de la France

 

וְהָאֶבֶן הַזֹּאת, אֲשֶׁר-שַׂמְתִּי מַצֵּבָה--יִהְיֶה, בֵּית אֱלֹהִים; וְכֹל אֲשֶׁר תִּתֶּן-לִי, עַשֵּׂר אֲעַשְּׂרֶנּוּ לָךְ

Et cette pierre que je viens d'ériger en monument deviendra la maison du Seigneur et tous les biens que tu m'accorderas, je veux t'en offrir la dîme.

…/…

< fin >

 

***

Partager cet article

Repost 0
Published by Rav Léon Ashkénazi - dans PARASHAT HASHAVOUA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : MANITOU
  • MANITOU
  • : Bienvenue sur le blog MANITOU! Cet espace est consacré au Rav Léon Askénazi - Manitou - זצ"ל.Vous y trouverez des textes rédigés à partir de cours audio enregistrés (disponibles sur www.toumanitou.org) En modeste hommage à ce Rav génial et extraordinaire...
  • Contact

Recherche