Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:52

Shlah Leha (1995)

Parasha - Shlah Leha (1995)

 

http://www.toumanitou.org/toumanitou/la_sonotheque/parasha/chelah_lehha_serie_1995/cours_1

Face B

 

 

…/…

Guémara dans Sotah :

Il a dit « que Dieu te sauve du complot des explorateurs ».

 

Il y a une 2ème source selon laquelle ce Youd que Moïse a ajouté à Yehoshoua était le Youd qu’il a enlevé de Saraï qui fut transformée en Sarah. Ce Youd en fin du nom de Sarai est resté en l’air, nous dit le Midrash, jusqu’à ce qu’il soit descendu pour être la 1ère lettre de Yehoshoua.

 

Quel rapport entre Sarah et Yehoshoua ?

 

A la place de ce Youd sont venus deux Hé, l’un pour Abraham et l’autre pour Sarah.

Si on a le temps on abordera ce Midrash.

 

Vous allez prendre la note de Torah Temimah à la lettre vav, et nous allons lire ensemble.

La difficulté c’est que si Moïse savait l’intention des explorateurs, comment se fait-il qu’il les a envoyé pour cet échec ? Or, il semble qu’il savait puisque Moïse prie pour que Josué ait la protection contre le complot des explorateurs !

 

Note de Torat Temimah :

                     

« Apparemment, le sens simple de l’intention de ce Midrash c’est que Moïse a prié par cette formule de prière et son intention a été que Josué ne s’adjoigne pas à l’intention des explorateurs, pour ramener en même temps qu’eux une calomnie sur le pays. »

Mais d’après cela il y a deux difficultés :

1- car si Moïse connaissait l’intention du complot des explorateurs comment se fait-il qu’il les a envoyé pour cet échec ?

2- pourquoi n’a-t’il pas prié pour les autres explorateurs qu’ils soient sauvés de ces mauvaises pensées ?

C’est pourquoi il apparait que Moïse ne connaissait pas leur intention. »

 

C’est difficile à comprendre car la Guémara dit le contraire elle-même : Elle dit que Mosheh a dit « que Dieu te sauve du complot des explorateurs !» Pourquoi Torat temimah peut-il s’opposer à une Guémara ? C’est en fait une explication Drash qui n’est pas vraiment la lecture Pshat.

 

« Il ne connaissait pas l’intention des explorateurs, et ce n’est que pour Josué qu’il a prié parce qu’il a soupçonné, il a craint que puisque comme tout effet dépend de sa cause de sa racine et son principe, et que Josué vient de Joseph [or Joseph avait le défaut de calomnie envers ses frères] il a craint que de peur que ce défaut se soit enraciné chez lui aussi comme on a l’habitude de dire que les comportements des pères sont hérités par les fils. C’est pourquoi il a prié pour lui. Et le fait qu’il ait prié comme ça pour lui Josué pour l’explorateur qui était le représentant d’Ephraïm, et le verset dit lemateh Efraïm le mateh Yossef. (Alors que Menashéh n’est pas rattaché à Joseph dans le verset 13:8 Lemateh Efrayim Hoshea bin-Noun 13:11 Lemateh Yosef lemateh Menasheh Gadi ben-Soussi.) Peut-être parce que Josué était son élève à lui Moïse et qu’il y tenait plus qu’aux autres !  Il l’aimait beaucoup, d’après ce que dit le verset « Josué ne quittait pas la tente de Moïse », et il savait que Josué était préparé pour faire entrer Israël dans le pays et il a eu peur beaucoup plus que lui tombe dans cet échec.

 

 

L’explication ne me semble pas solide.

Une autre manière d’utiliser l’enseignement de Torat Temimah en disant qu’effectivement Josué vient de Joseph et il y a la tendance ha’houts laarets. Et par conséquent, il a pu craindre que cette tendance plane, pèse, sur l’hérédité de Josué. De nombreuses sources indiquent que les enfants de Ra’hel sont ‘Houts Laarets et les enfants de Léah sont Erets Israël.

 

J’ai remarqué à quel point c’est cette tendance qui est expliquée par le Rav Kook par un verset de Psaumes 78:60 : « אֹהֶל, שִׁכֵּן בָּאָדָם   Ohel shiken ba-Adam » « Joseph a planté sa tente dans l’humanité extérieure... »

Joseph c’est la tendance Israël de diaspora. Et on le comprend dans l’histoire de Joseph qui en est le modéle par excellence.  Ce que j’ai eu l’occasion de dire au grand rabbin de France : Ce n’est pas par hasard qu’il s’appelle Joseph ! 

  

2ème note :

 

« le Youd qui a été enlevé de notre mère Sarah est monté et s’est prosterné devant Dieu et a dit : Maitre des mondes tu m’as arrâché de cette Tsadeket Sarah. Dieu lui a dit lekha va pour toi, dans le passé tu avais été donnée à un nom de femme et à la fin du nom (Sof tevah), par ta vie que Je te donnerais dans un nom masculin et en début du mot, c’est ce qu’il y a écrit dans le verset : Et Moïse a nommé Hoshéa fils de Noun Yehoshouah. »

 

C’est un Midrash incompréhensible !

Pour le comprendre il faut citer énormément de sources. J’en citerais quelques unes.

 

1-

 

Une source dit que ce monde-ci est sous le signe de la lettre Hé.

Et le monde à venir est sous le signe de la lettre Youd.

D’après le verset (Isaie 26:4) « כִּי בְּיָהּ יְהוָה, צוּר עוֹלָמִים   Ki béYah Hashem Tsour Olamim » car c’est ce Youd-Hé qu’est le Nom du rocher des mondes (ce monde-ci et le monde à venir). Ce monde-ci est créé par le Hé (BeHéBaréam de Be´hibaream) et le monde à venir est créé par le Youd. Le Shem Havayah pour le monde à venir c’est Ehyeh au futur. Il y a un verset qui indique cela [Zakhariah 14:9] :

בַּיּוֹם הַהוּא, יִהְיֶה יְהוָה אֶחָד--וּשְׁמוֹ אֶחָד

Et en ce jour-là Yiyeh Hashem E’had.

Dans ce monde-ci c’est Youd-Hé-Vav-Hé. Dans le monde à venir Youd-Hé-Youd-Hé.

Donc le Youd marque le futur du monde à venir. Le Hé c’est là ici.

Mais il y a une objection puisque le Youd vient après le Hé ?

C’est le monde à venir que Dieu a voulu créé, et il a diminué dans ce monde-ci qui doit se mériter pour le monde à venir. Donc c’est le Youd qui est créé avant le Hé !

Et si vous comptez Alef + Bet + Guimel + Dalet = Youd 

Dans le projet, c’est le monde à venir qui est créé d’abord. En réalité c’est ce monde–ci qui est créé d’abord. Dans les catégories marxistes, l’infrastructure et la superstructure.

 

Sof maasseh bema’hshavah te’hilah : la fin de l’oeuvre était au début dans le projet (Lekha Dodi)

Dans le projet il y a le Youd qui est la fin de l’oeuvre Assiah.

C’est pourquoi c’est toujours ce qu’il y a à la fin de la Assiah que se dévoile ce qu’il y avait au début de la Ma’hshavah.

Bereshit Bara Elokim et hashamayim veet haErets => Briah c’est Olam Haba. 

Vaarets Hayah tohou vavohou – Shevirat hakelim – Tsimtsoum – (?)

 

2-

2ème source à popos de Shir ‘hadash :

il y a 10 chants qui seront chantés, 9 ont déjà été chantés, le 10ème c’est c’est Shir au masculin. C’est un chant après lequel il n’y aura plus de Toladot. Il n’y aura plus d’engendrement.

Au début de notre histoire Sarah qui engendre Israël. A la fin de notre histoire, il y a Josué qui normalement, si le peuple avait mérité aurait été le Mashia’h de la sortie d’Egypte. (Il n’a pas d’enfant). Une source élargit cela : Mosheh devait achever l’histoire de ce monde-ci et Josué commencer l’histoire aux temps messianiques. Et puis le peuple n’a pas mérité...

 

Devarim 31:16.

וַיֹּאמֶר יְהוָה אֶל-מֹשֶׁה, הִנְּךָ שֹׁכֵב עִם-אֲבֹתֶיךָ; וְקָם הָעָם הַזֶּה וְזָנָה אַחֲרֵי אֱלֹהֵי נֵכַר-הָאָרֶץ, אֲשֶׁר הוּא בָא-שָׁמָּה בְּקִרְבּוֹ, וַעֲזָבַנִי, וְהֵפֵר אֶת-בְּרִיתִי אֲשֶׁר כָּרַתִּי אִתּוֹ

Vayomer Adonay el-Moshe

hinekha shokhev im-avoteykha

vekam ha'am hazeh

vezanah a’harey Elohey nechar-ha'arets

asher hou va-shamah bekirbo va'azavani vehefer et-briti asher karati ito.

Et Dieu dit à Moïse

Voici que tu vas dormir avec tes péres

Et se lévera ce peuple

Et se prostituera avec les dieux étrangers de ce pays...

 

Il y a là une de ces prophéties de fatalité dont je vous parle : Dieu annonce à Moïse sa mort prochaine et ce peuple va être rebelle. Cela semble être encore une fois une prédétermination fataliste.

 

31 :27

כִּי אָנֹכִי יָדַעְתִּי אֶת-מֶרְיְךָ, וְאֶת-עָרְפְּךָ הַקָּשֶׁה; הֵן בְּעוֹדֶנִּי חַי עִמָּכֶם הַיּוֹם, מַמְרִים הֱיִתֶם עִם-יְהוָה, וְאַף, כִּי-אַחֲרֵי מוֹתִי

Ki anokhi yadati et-meryekha ve'et-orpekha hakasheh

hen be'odeni ‘hay imakhem hayom mamrim heyitem im-Adonay

ve'af ki-a’harey moti.

Car moi j’ai connu ton état de rebelles et ton obstination

Voici que alors que je suis encore vivant avec vous aujourd’hui vous vous être rebellés contre Dieu

A plus forte raison quand je serais mort...

 

Par conséquent, cela nous renvoie à la question posée au début :

Il n’y a pas décret divin de prédétermination pour ce peuple, mais c’est parce qu’il est comme cela que Dieu l’a choisi, pour qu’il n’y ait pas de réclamation au jugement dernier. Il n’y a pas de martingale. Et même lorsqu’elle est donnée elle ne sert à rien. N’importe quel peuple est lui-même. Le seul qui n’est pas lui-même ce sont les Juifs ! Ce qui se dévoile-là c’est lorsqu’ils deviennent les caricatures d’eux-mêmes.

 

Ceux qui sont chargés de répandre la Torah ne la connaissent pas... disent les prophètes au nom de Dieu ! En Israël dans le milieux censés être les milieux pieux du peupe, se trouvent les pires scandales financiers...

 

Cf. le plaidoyer de Moïse : vous ai-je pris un seul âne... ?

 

***

 

Lien entre Sarah et Josué :

 

Sarah inaugure les Toladot, les engendrements d’Israël. La 1ère fois que le mot de Toladot signifie les engendrements pour Israël c’est quand Sarah va enfanter Isaac. Ces engendrements vont réussir après Boaz et Rout dont David est issu.

 

Autre source dans la Guémara Méguila : comme à Jérusalem dans les villes qui étaient entourées par une muraille au temps de Josué, on fête Pourim le jour du lendemain. Dans certaines ville sont fêtés les deux jours parce qu’on ne sait pas si la ville était entourée au temps d’Assuérus. Et la Guémara Méguila explique que pour donner honneur à Erets Israël alors on a décidé de définir les critères des villes entourées de murailles au temps de Josué. Et il y a un autre lien avec Pourim : la révélation des prophètes s’est arrêtée au temps d’Assuérus et d’Esther. Plusieurs verset l’indiquent, en particulier un verset étudié dans la Guémara de ‘Houlin :  Esther de la Torah, d’où ? C’est le verset  Aster Astir  Panaï ... en ce jour je cacherais ma face... Aster Astir mêmes lettres que Esther.

Mais Esther est un nom persan et Astir est un mot hébreu ?

La révélation s’est arrêtée au temps de la reine Ester. C’est pourquoi le nom de Dieu n’apparait que cahcé dans le livre d’Ester.

 

La révélation aurait dû s’arrêter après Josué. Mais parce qu’on a démérité, la révélation des prophétes pour admonester Israël a repris après Josué et elle a repris avec le prophète Osée-Hoshea qui porte le même nom.

 

Nomralement il ne devait y avoir que 6 livres ‘Houmash + livre de Josué. 

Mais suite au démérite d’Israël, la prophétie a dû reprendre avec Osée jusqu’au temps d’Assuérus et de la reine Esther.

 

Osée 1:2 :

Au début Dieu a parlé à Osée...

C’est le recommencement de la prophétie après Yehoshoua..

 

Midrash :

Il y a un Midrash qui compare Esther qui a rêgné sur 127 provinces avec Sarah qui est morte à 127 ans. Ce Midrash met en relation Sarah et le temps d’Assuérus qui aurait dû être le temps de Josué.

Il y a une cohérence dans tous ces Midrashim...

 

< Fin >

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Rav Yéhouda Léon Ashkénazi (Manitou). - dans PARASHAT HASHAVOUA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : MANITOU
  • MANITOU
  • : Bienvenue sur le blog MANITOU! Cet espace est consacré au Rav Léon Askénazi - Manitou - זצ"ל.Vous y trouverez des textes rédigés à partir de cours audio enregistrés (disponibles sur www.toumanitou.org) En modeste hommage à ce Rav génial et extraordinaire...
  • Contact

Recherche