Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:51

Shlah Leha (1995)

 

Parasha - Shlah Leha (1995)

http://www.toumanitou.org/toumanitou/la_sonotheque/parasha/chelah_lehha_serie_1995/cours_1

Face A

 

Nous allons lire les 1ers versets de la parashah de Shla’h lekha. C’est ce que l’on nomme la faute des explorateurs, les Meraglim, puisque Moïse sur intervention de Dieu et avec Son accord, va envoyer des espions, c’est le sens direct de Meragelim, des envoyés militaires, des émissaires pour espionner un pays que l’on s’apprête à conquérir.

 

Un autre terme est employé – latour et haarets – pour explorer le pays – avec la connotation de tourisme. C’est de là que vient le mot tayarim touristes.

 

Lors de la 1ère année apràs ma Aliah, la Drashah du grand Rabbin Nissim zal’ sur les Meragelim en nous interpellant nous touristes : c’est pour cela que vous êtes venus, savoir si cela vaut la peine de faire sa Aliyah...

 

Les Olim contemporains, les sionistes et religieux contemporains ont un statut privilégié par rapport à ceux qui sont sortis d’Egypte. Mais c’est une autre question.

 

En tous les cas, ces explorateurs ont ramené un rapport ambivalent en disant à la fois la vérité et son contraire : exprimant la vérité de telle manière qu’il n’y ait pas possibilité de surmonter ces difficultés.

 

Cf. le discours du gouvernement actuel depuis 2 ans. La chose nouvelle dans le discours du gouvernement actuel, par rapport aux autres gouvernements, c’est d’avoir tiré un bilan négatif à priori. Nul ne sait ce que les événements immédiats à ocurt ou à plus long terme vont développer.

Je ne vous ai jamais caché pour ma part mon pessimisme : on a un grand défaut dans le peuple juif et en Israël : on est légitimiste de façon exagérée.  

On voit la fragilité du gouvernement actuel. Il y a une inertie très étonnante qui peut-être s’explique par ce légitimisme outré qui mène à l’aveuglement.

 

La raison est plus profonde, exprimée en termes sociopolitiques : il y a quelque chose qui s’attache à l’identité d’Israël depuis la sortie d’Egypte, l’identité d’Israël terminant un histoire d’exil et inaugurant la période de réalisation des promesses de fin d’exil. C’est déjà arrivé, surtout dans le récit de la Torah avec le modéle de la génération de la sortie d’Egypte : il y a quelque chose de beaucoup plus profond que simplement cet aveuglement d’inertie pure et simple.

 

Quoiqu’il en soit, l’un des épisodes auquel se réfère ce pessimisme c’est cet épisode des explorateurs. Nous mettrons en évidence une des difficultés soulevées par les commentaires :

Etude du Piroush du Torat Temimah sur une des sources de Rashi.

 

Dès les premiers versets, on s’aperçoit que tout se passe comme si Moïse savait à l’avance quel serait le rapport négatif de ces explorateurs et il est étonnant que Moïse ait pris sur lui le risque de rendre légal le rapport des explorateurs qui causera la réaction négative du peuple. Yehoush terme difficilement traduisible qui est plus que du désespoir et qui est une réaction affective non éclairée non motivée par une connaissance. Yeoush c’est un renoncement désespéré. 

 

On ne peut pas ne pas mettre en évidence le fait que cela transparait de la lecture des journaux et des médias : il y a déjà un renoncement apriori. Les voix qui s’élèvent pour la mise en garde sont faibles, et en général les voix de personnes qui lorsqu’elles étaient au pouvoir ont préparé la situation actuelle. Ils n’ont jamais envisagé que les territoires en question soient Erets Israël, et le résultat conduit à les donner aux Arabes. Que ce soient les Syriens dans le Nord, les Egyptiens dans le Sud et les Jordaniens à l’Est et les Palestiniens en Erets Israël elle-même...

 

Et finalement, la responsabilité lointaine commence à la génération des pionniers eux-mêmes.

On voit l’analogie avec la génération de la sortie d’Egypte :

10 sur 12 des chefs des tribus, 10 sur 12 représentant d’Israël ont donné un rapport négatif dans une situation invraisemblable puisqu’il s’agissait des rescapés de la sortie d’Egypte – ceux-là mêmes qui ont le courage de suivre Moïse alors que les 4/5ème du peuple n’ont pas suivi Moïse.

Et donc c’est dans ces sionistes de l’époque que ce Yéoush est apparu. Nous voyons à quel point l’aalogie est grande. Une petite note de Rashi qui nous le montre.

 

Question :

Moïse sachant cela, pourquoi autorise-t’il cette situation ?

Nous l’étudierons au sujet du nom de Josué qui s’appellait Hosheah. Au moment de la nomination des explorateurs, Moïse a prié que Hoshéa הושע   soit gardé, du mauvais conseil des explorateurs et changea son nom en Yehoshouah יהושע   ce qui signifie : « Yah hoshea que Dieu te sauve ! » le Talmud ajoute « du complot des explorateurs ». Donc tout se passe comme s’il le savait ?

 

Il y a une situation analogue de la fin de la vie de Moïse qui prophétise purement et simplement : vous allez vous rebeller contre Dieu ... Comment le sait-il ?

Dieu le lui révèle mais qu’en est-il de la liberté ? Y a-t’il une fatalité ? Comment comprendre la fatalité de cette prédiction qu’après la disparition de Moïse, il y aurait cassure du lien entre Israël et son Dieu ? Et c’est Josué, précisément lui qui aura fort à faire, pour essayer de sauver en quoique ce soit l’authenticité de la sainteté d’Israël dans la génération d’après la sortie d’Egypte.

 

13:1-2

וַיְדַבֵּר יְהוָה, אֶל-מֹשֶׁה לֵּאמֹר

Vaydaber HM el Mosheh lémor

Dieu s’adressa à Moïse en disant

שְׁלַח-לְךָ אֲנָשִׁים, וְיָתֻרוּ אֶת-אֶרֶץ כְּנַעַן, אֲשֶׁר-אֲנִי נֹתֵן, לִבְנֵי יִשְׂרָאֵל: אִישׁ אֶחָד אִישׁ אֶחָד לְמַטֵּה אֲבֹתָיו, תִּשְׁלָחוּ--כֹּל, נָשִׂיא בָהֶם  

13:2

Shlakh-lekha anashim

veyaturu et-erets Kena'an asher-ani noten livney Yisra'el ish echad ish echad lemateh avotav tishlachu kol nasi vahem.

Envoie toi-même des hommes pour explorer le pays de Canaan, que je destine aux enfants d'Israël; un homme, un homme par tribu paternelle vous enverrez, chacun prince parmi eux.

 

Shlakh-lekha

Envois quant à toi, pour toi...

Et tous les commentateurs ont mis cela en évidence que la décision est entre les mains de Moïse.

Shlakh-lekha

Si tu le juges nécessaire

 

Tout se passe comme s’il y a liberté dans les événements qui vont se déclencher : Moïse était libre d’envoyer ces explorateurs ou de trouver une stratégie qui conduise à un tri pour faire apparaitre les conquérants de la terre d’Israël et que les autres, déchets du tri...

 

Mais il semble malgré tout qu’il y ait une fatalité que Moïse habilite : ce qu’il semble devoir se produire inévitablement puisqu’il demande protection particulière pour Josué.

Comme on le sait, ce sont Josué, représentant de la tribu de Joseph, et Calev, représentant de la tribu de Judah, qui vont être les rescapés des 1/5ème (2/12ème) de ce tri du peuple d’Israël. 

 

Nous allons nous confronter à cette question difficile. Je laisse de côté tous les risques de calomnie dans la forme contre l’identité d’Israël : « peuple rebelle » que les prophéties emploient et dont les théologiens chrétiens et antisémites islamiques se sont servis contre Israël...

 

13:1

Vayedaber Adonay el-Moshe lemor.

13:2

Shlakh-lekha anashim

veyaturu et-erets Kena'an

asher-ani noten livney Yisra'el

ish echad ish echad lemateh avotav

 tishlachu kol nasi vahem.

 

Shlakh-lekha anashim

veyaturu et-erets Kena'an

Envois quant à toi, pour toi des hommes.

Et qu’ils explorent le pays de Canaan

 

Il y a un thème d’étude important sur ce point : c’est le pays des Hébreux mais il est appellé le pays de Canaan parce qu’il était à l’époque des Patriarches conquis par les Cananéens, mais il s’agit du pays des Hébreux, d’où le peuple dont sont issus Abraham, Isaac, et Jacob par la suite, avait été exilé dans la civilisation de Babel.

 

L’histoire officielle d’Israël commence avec la sortie d’Abraham d’Our-Kasdim. L’histoire réelle d’Israël commence avec le 1er homme avec une étape importante au niveau d’un des ancêtres d’Abraham : Ever qui a donné l’identité hébraïque à cette souche, dont l’une des branches deviendra Israël et dont toutes les autres branches s’érigeront en rivalité d’Israël. De nos jours, nous sommes confrontés à cette même interpellation. La Kabalah explique les raisons profondes de ce terme Erets Kenaan.

 

asher-ani noten livney Yisra'el

Que je donne aux enfants d’Israël

 

Cela confirme que cela appartient à Israël, mais en fait c’est la terre des Hébreux et c’est á Israël que la terre des Hébreux a été donnée. L’identité des hébreux va être éprouvée dans différentes occurences historiques. Et depuis Abraham l’hébreu jusqu’à arrivé aprés deux solutions d’identité indépendament des autres entrer Abrtaham et Ever, à l’identité Jacob qui devient Israël.

Pas tout Abraham, il y a Ishmaël, pas tout Isaac, il y a Essav, c’est jacob qui devient Israël.

Par conséquent, il est nécessaire de confirmer que cette terre réclamée par la famille d’Abraham, par les Chrétiens, par les Musulmans n’appartient qu’à Israël.  

 

ish e’had ish e’had lemateh avotav

tishla’hou kol nasi vahem.

un homme un homme pour chaque tribu de leur père

vous enverrez chacun étant un prince

 

13 :3

וַיִּשְׁלַח אֹתָם מֹשֶׁה מִמִּדְבַּר פָּארָן, עַל-פִּי יְהוָה: כֻּלָּם אֲנָשִׁים, רָאשֵׁי בְנֵי-יִשְׂרָאֵל הֵמָּה

Vayishla’h otam Moshe mimidbar Paran

al-pi Adonay

koulam anashim

rashey vney-Yisra'el hemah

Et Moïse les envoya du désert de Paran

Al pih Hashem qu’il ne faut pas traduire sur l’ordre de Dieu puisqu’Il avait dit à Moïse « Shelakh Lekhah si tu veux » comme Il avait dit à Abraham : « Lekh Lekha pour ton bien ». 

Al pih Hashem signifie donc « avec l’autorisation de Dieu », suivant l’indication de Dieu lui-même.

koulam anashim

ils étaient tous des personalités

rashey vney-Yisra'el hemah

 

Rashi sur Koulam Anashim va donner une des clefs de notre problème.

koulam anashim -  tous des personalités

Chaque fois que [le mot] אִנָשִׁים   [est utilisé] dans le Miqra, c’est un langage d’importance. Et à ce moment-là, ils étaient sherim (kashers-vertueux) — [Midrash Tan’houma 4]

 

Un des commentateurs à ce sujet : en fin de compte la manière même dont ces enseignements sont formulés c’est pour nous mettre en garde que lorsqu’il arrive une situation apparemment aussi invraisemblable que les chefs du peuple, ceux-là même qui avaient été les pionniers du sionisme de l’époque, ont été traitres au projet d’Erets Israël, que l’on ne s’étonne pas parce que cela est déjà arrivé !

 

Avant même de l’attribuer au parti sioniste au pouvoir (qui ne sont plus sionistes mais qui sont au pouvoir), les commentateurs désignent les autorités rabbiniques du peuple juif qui ont empêché la Aliah. Je vous cite Rav Moskovitch auteur du Guéliléi Zahav que j’ai étudié avec le Rav Kook : un des rares rabbin de la Golah ayant écrit des commentaires sionistes avant la création de l’état.  Sioniste avant la lettre.

 

Guelilé Zahav :

« Et il apparait que ce sujet du texte, c’est pour nous permettre de nos appuyer sur l’image de ce qui s’est passé à la sortie d’Egypte, pour l’avenir. C’est formulé dans les Psaumes de la manière suivante : Lorsque qu’il dit au sujet de la génération du désert : Et il s’est levé comme un témoignage à Jacob, afin que la dernière génération sache et raconte à leur fils et ne soient pas comme leur père, une génération de rebelles, une génération  qui n’a pas préparé son coeur.»

 

C’est frappant de voir ces exortations qui nous ont accompagnés pendant des années et qui ne servent à rien. Quand les événements arrivent on est frappé d’aveuglement ! Et je pense surtout à ce que les dirigeants du peuple juif devrait savoir comme cause d’une Shoah éventuelle et à part quelques rares exceptions tous avaient les yeux fermés.

 

Il y a des exceptions :

Le fils du Rav Ashlag avec lequel j’ai étudié m’a confirmé que son père avait dû s’enfuir de Varsovie dans les années 20 parce qu’il commençait à préparer la Aliah des Juifs de Pologne en leur annonçant la Shoah. Il a failli être brûlé ! 

 

Guelilé Zahav :

 « Ceci vient enseigner que c’est pour ceux-là que le texte a donné en détail ces louanges aux explorateurs (ils étaient tous Tsadikim), afin que sache la génération dernière au temps où la délivrance arrivera pour Israël, que nous ne donnons pas foi à ces personalités qui se léveront pour s’opposer á la délivrance de la terre, même si on les considère comme des hommes sherim et tsadikim. Et même s’ils sont les rabanim et princes de la génération. Et même si Dieu lui-même qui connait les choses secrêtes peut témoigner pour eux que ce sont des Tsadikim Gdolim. »

 

Vous voyez jusqu’où cela va et ne croyez pas que ce soient des paroles en l’air, il y a en fin de la Guémara de Sotah l’allusion à ce texte sur une commentaire du verset qu’à la fin des temps de l’exil, il y aura des « grands Tsadikim qui n’auront pas la foi ».

 

C’est le Talmud qui parle et qui savait qu’à la fin des temps de l’exil se reproduiraient ces événements invraisemblables que les Tsadikim seront les mécréants de la foi d’Israël. Cf. la liste interminable des grands rabbins de la génération passée qui ont empêché les Juifs de revenir en Erets Israël et ceux qui continue.

 

Guelilé Zahav :

 « Mais après cela ils ont empêché le coeur d’Israël de venir au pays, qu’on ne leur donne pas confiance. En fin de compte leur honte se dévoilera dans la honte des explorateurs. »

 

On ne peut ne pas être étonné des rabbins anti-sionistes en Golah ou en Israël dans leur discours anti-explorateurs alors qu’ils font la même chose.

 

C’est invraisemblable : ceux qui devraient savoir ne savent pas, ceux qui devraient parler ne parlent pas... 

 

Question posée à propos de la Shoah dans une conférence passée :

En fait c’est un probléme triangulaire de la responsabilité : les Allemands, les Juifs et le Bon Dieu.

Pour les Allemands, personne n’ose mettre cela en question parce que cela risquerait de mettre en question la civilisation européenne. Et parce qu’on est paniqué de la remettre en question alors on préfère s’arranger. Le « roi » ici c’est Mitterrand si on observe ce qui c’est passé les dernière années de sa vie, pour en parler comme quelque chose de banale dans l’histoire de l’Allemagne, condamnable mais pas plus. Mais c’est plus profond car cela remet en cause le christianisme : une société éduquée par la christianisme pendant 2000 ans qui abouti à cela... Il y a surtout chez les Juifs une panique de mettre en question la responsabilité des Allemands. On préfère toucher des indemnités des chambres à gaz. Les Juifs ne se reconnaissent aucune repsonsabilité il reste donc le troisième : Dieu.

On réfléchit dans ce sens : le silence de Dieu, l’éclipse divine.. Où était Dieu pendant Auswitsch ?...

De grands hommes contemporains se comportent comme des gamins comme s’ils n’avaient jamais rien appris de la Torah : de quel Dieu parlent-ils ? 

 

On ferme ainsi le triangle et le seul responsable c’est le Bon Dieu !

 

Ce ne sont pas les Juifs qui sont responsables : tous ceux qui ont péri dans Shoa’h sont des Qdoshim : Olam Haba direct sans Géhinam !

 

Mais il s’agit des responsables de la communauté qui ont fait que les Juifs se soient laissé prendre au piège. On ne demande pas aux Juifs responsables athées de connaître le Talmud et le Zohar, mais aux rabbins oui. En général, ces rabbins-là se sont inventés des boucs émissaires pour essayer de déculpabiliser le Bon Dieu et les Allemands. Alors le bouc émissaire c’est les sionistes...

Arrive alors l’invraisemblance !

 

C’est tout à fait ailleurs qu’il faut chercher une explication éventuelle : c’est le sort de l’humanité, le sort du monde qui est à travers l’élection d’Israël. Je n’ai pas trouvé de sources mais pour que l’histoire du monde soit juste, il faut que Dieu s’arrange pour mettre contre Lui toute les chances.

S’il y avait un coup de pouce pour que le peuple élu soit le peuple élu, cela ne serait pas juste.  

 

Un Midrash en parle par ricochet : pour que ce soit juste que ceux qui arrivent au bout de l’histoire  y arrivent comme les justes d’un véritable enjeu de l’histoire, il ne faut pas de martingale. C’est pourquoi tout se passe comme si Dieu a choisi le peuple le plus rebelle par nature à la Torah.. Il n’y a que les Juifs qui sont capables de comprendre la Torah des Hébreux, mais il n’y a que les Juifs  qui s’y opposent. 

 

Dit d’une autre manière : Pour être rabbin, il faut être juif. Qu’est ce qu’un rabbin ? C’est quelqu’un qui doit comprendre la Torah des Hébreux et il n’y a que les Juifs qui peuvent devenir rabbin et comrpendre la Torah des Hébreux ! Et tout se passe comme si ce peuple-là (la Torah le sait et nous le dit) est réfractaire à ce que se soit simple. Seul parmi les peuples à être autant réfractaire envers son Dieu.

 

Expérience personnelle à Lyon lors d’une manifestation des Juifs lyonnais pour demander la libération des Juifs soviétiques pour les laisser partir en Israël. Défilé aux deux drapeaux français et isaélien. Un français déclare « tiens voilà les israéliens qui défilent !»

Un juif du cortège se sent insulté : « monsieur, vous m’avez insulté car je suis français ! »

Je suis intervenu après m’être présenté pour lui demander pourquoi il défile derrière le drapeau israélien c’est qu’il est étranger ? Il n’a pas su quoi répondre…  

Ce français n’était pas anti-juif, il était français ! Ils ne sont pas antisémites ils sont ce qu’ils sont.

Mais on les rend anti-juifs. Cela conduit à l’antisémitsime.

C’est pour comprendre à quel point c’est inéchappable, au point qu’on se paie le luxe  d’avoir de l’antisémitisme dans des pays vide de Juif. Au Japon par exemple qui a un antisémitisme effroyable. C’est un antisémitisme d’importation qui vient de pays où il y avait des Juifs. 

 

Tout cela c’est le même problème.

Nous avons la prophétie que les antisémitismes dont le modéle vient de Babel seront punis parce qu’ils ont exagéré.. Dieu a pris Babel comme une verge pour nous frapper mais la verge a brisé parce qu’elle a frappé trop fort....

 

Cf. la panique devant le score du F.N. en France mais rien de bouge !

 

***

 

Tout se passe comme si pour que la règle du jeu soit juste, sans martingale, Dieu a pris le peuple le plus difficle comme instrument du salut du monde : Si cela marche avec lui, je ferais passer les autres... Et tout se passe comme si cela marche. Mais cela marche comme cela...

 

Je suis de plus en plus persuadé que c’est vrai, j’ai trouvé un Midrash dans le Talmud qui demande pourquoi la Torah est appellée « Toushiyah la fatiguante » ? Parce qu’elle fatigue la force de l’homme ! Si Israël ne se fatiguait pas par les études de la Torah, il avalerait le monde vivant !

 

Trois choses terribles dans le monde :

ð   chez les animaux, le tigre.

ð   chez les plantes, les capres.

ð   chez les hommes, Israël.

 

13:16

אֵלֶּה שְׁמוֹת הָאֲנָשִׁים, אֲשֶׁר-שָׁלַח מֹשֶׁה לָתוּר אֶת-הָאָרֶץ; וַיִּקְרָא מֹשֶׁה לְהוֹשֵׁעַ בִּן-נוּן, יְהוֹשֻׁעַ

Eleh shmot ha'anashim asher-shala’h Moshe latour et-ha'arets

Et voici les noms des personnalités que Moïse a envoyé explorer le pays…

vayikra Moshe le-Hoshea bin-Noun Yehoshua.

Et Moïse a nommé Hoshéa fils de Noun Yehoshouah

יהושע בן נון

On étudiera un jour l’expression fils de Noun et le signe des poissons.

…/…

lire la suite

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Rav Yéhouda Léon Askénazi (Manitou). - dans PARASHAT HASHAVOUA
commenter cet article

commentaires

Cohen Sabban Abraham 07/06/2010 22:56


Comme on le sait, ce sont Josué, représentant de la tribu de Menasheh, de Joseph,

corriger:
Josué de la tribu de EPHRAIM (et pas Manassé)
C'est aussi de cette tribu que viendra le schisme et le leadership des 10 tribus du nord


et Calev, représentant de la tribu de Judah, qui vont être les rescapés des 1/5ème (2/12ème) de ce tri du peuple d’Israël.


blogueur 08/06/2010 18:27



Je vous remercie, je corrige dans le texte.


 



Présentation

  • : MANITOU
  • MANITOU
  • : Bienvenue sur le blog MANITOU! Cet espace est consacré au Rav Léon Askénazi - Manitou - זצ"ל.Vous y trouverez des textes rédigés à partir de cours audio enregistrés (disponibles sur www.toumanitou.org) En modeste hommage à ce Rav génial et extraordinaire...
  • Contact

Recherche