Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 19:06

KI-TETSÉ (1995)
Rédigé et mis en forme à partir de l'enregistrement:
Commentaire Behar (1995)2ème. partie (qualité sonore moyenne)

(28:00)
Je vais vous citer deux sources, d’abord dans la Guémara, et vous aurez un 2ème éclairage sur Torah mi Sinaï.

 

Devarim KiTetsé à étudier à partir du Verset 6 chapitre 22 :

22:6

כִּי יִקָּרֵא קַן-צִפּוֹר לְפָנֶיךָ בַּדֶּרֶךְ בְּכָל-עֵץ אוֹ עַל-הָאָרֶץ, אֶפְרֹחִים אוֹ בֵיצִים, וְהָאֵם רֹבֶצֶת עַל-הָאֶפְרֹחִים, אוֹ עַל-הַבֵּיצִים--לֹא-תִקַּח הָאֵם, עַל-הַבָּנִים

Ki yikare kan-tsipor lefaneykha baderekh

bekhol-ets o al-ha'arets

efro’him o veytsim

 veha'em rovetset al-ha'efro’him o al-habeytsim

lo-tika’h ha'em al-habanim.

lorsqu’il arrive qu’en chemin on se heurte à un nid d’oiseau

sur tout arbre ou sur terre

Les poussins ou des oeufs

que la mère d’oiseau couve sur les poussins ou sur les oeufs,

tu ne prendras la mère sur les enfants... »

 

Je vous citerais une réfèrence du Tikouney Zohar :

Il y a 3 termes qui sont donnés dans cette Mitsvah : Efro’him, Betsim, Banim

 

Le Tikounei Zohar va étudier trois niveaux de Torah d’après ces trois définitions

-  Betsim les oeuf,

-  Efro’him les poussins ,

-  Benei les enfants

 

A travers cette analyse des 3 niveaux, 3 mots différents où les petits de l’oiseau sont nommés, ce sont trois niveaux différents de la Torah.

C’est un de ces niveaux-là qui est appelé Torah mi Sinaï

 

Or, le Zohar en se basant sur le verset suivant, dit

22:7

שַׁלֵּחַ תְּשַׁלַּח אֶת-הָאֵם, וְאֶת-הַבָּנִים תִּקַּח-לָךְ, לְמַעַן יִיטַב לָךְ, וְהַאֲרַכְתָּ יָמִים

Shalea’h teshala’h et-ha'em

ve'et-habanim tika’h-lakh

lema'an yitav lakh veha'arakhta yamim

renvoyer tu renverras la mère

et tu prendras les enfants pour toi

 

Le sens global de la Mitsvah : c’est une mère qui empêche les petits de devenir des adultes. Alors il faut donc renvoyer la mère et prendre les enfants pour les sauver.

 

« Des poussins ou encore des oeufs tu ne prendras pas la mère sur les enfants »

ce sont des oeufs et des poussins et non pas des enfants, des Banim : c’est une mère qui fait que les banim n’arrive pas à être Banim, ils restent Betsim ou Efra’him. Alors pour sauver les Banim tu renverras la mère. La Halakhah de cette Mitsvah c’est qu’il faut renvoyer 2 fois. Et si elle revient, on ne renvoie pas une troisième fois. Et on abandonne.

 

C’est la Guéoulah pour ce nid d’oiseau. Vous voyez tout ce qu’il y a derrière.

Il y a eu 2 exils dit le Zohar - Shalea’h teshala’h - la destruction du 1er et la destruction du 2ème temple – les 2 fois ce sont passées, mais il n’y aura pas de 3ème exil, la troisième c’est la Guéoulah.

 

Le Péri Tsadik grand maître du monde ashkénaze du siècle dernier a enseigné sur une autre source dans la Guémara que Dieu a donné trois cadeaux à Israël :

« Shalosh matanot litnouli Israël 3 dons faits à Israël bekoulam alédei yissourim et tous par des épreuves : Olam haba - Erets Israël – Torah »

  

[Guémara Bera'hot (5a) : Rabbi Shimon Bar Yo'haï dit : Hashem a gratifié Israël de 3 cadeaux, et ils ne les ont mérités que seulement grâce aux souffrances. Ces 3 cadeaux sont : la Torah, Erets Israël et le Monde Futur (Olam Haba).]

 

De mon père : « Cela semble contredire ce que l’on sait !

un peu de Olam haba on peut avoir sans Yissourim (sans les épreuves)

un peu de Erets Israël on peut avoir sans Yissourim

un peu de Torah on peut avoir sans Yissourim...

mais si on veut tout c’est impossible sans Yissourim ! »

 

Vous voyez l’application surtout pour Israël. Pourquoi y-a-t’il des Yissourim ? Parce que tout Israël c’est Israël ! Si on veut se contenter de ’Hatsiah Malkhout la moitié du royaume comme l’a dit Assuérus à Ester – la moitié du royaume mais surtout pas Jérusalem.

 

Quelles sont ces épreuves là ? faut il passer par-là pour transformer un don en acquis – Matanah ?

Un don n’est vraiment à moi que si je l’ai acquis. Il y a Matan Torah et Quinian Torah

La Torah est donnée à Shavouot, mais elle est acquise à Sim’hat Torah.

 

Il faut des Yissourim pour transformer Matan en Quinian.

C’est un sujet pour lui même et très important.

Le don tu l’as mais quand est-ce à toi ? Il faut l’acquérir !

La notion de Quinian est très importante.

Cela vaut pour le Olam HaBa, pour Erets Israël, et pour la Torah.

 

A Shavouot j’ai reçu la Torah, je l’ai, tout le Talmud dans ma bibliothèque !

Est-ce que je l’ai ? Non c’est un cadeau ! Le Quinian exige de l’étudier. Les Yissourim permettent d’obetenir la ‘Hokhmah. Il faut lutter pour étudier. L’étudiant Ben Torah dit :  « Je vais lutter »

 

Peri Tsadik :

Olam Haba, on l’a eu grâce à Abraham. Pour Abraham il faut un Olam Haba. Donc grâce à Abraham, il y a Olam Haba. Le seul problème qu’on a c’est d’y aller, mais c’est grâce à Abraham qu’il existe.

Yissourim ? Ce sont les Yissourim des 20 générations qui ont précédé Abraham. C’est là un enseignement très important. Abraham est venu et a disqualifié tout ce qu’il y avait avant lui et l’a sauvé. Cela a donné un sens à tous les Yissourim, les épreuves, depuis le 1er homme jusqu’à lui.

 

C’est une Mishnah : 

« Les 10 générations qui ont précédé Abraham par leur Yissourim le Olam Haba est là ».

 

=> Erets Israël, c’est par le mérite des Patriarches à qui cela a été promis et qui l’ont pas eu.

=> La Torah c’est par le mérite des tribus sorties d’exil.

 

C’est là que commence le lien entre le Péri Tsadik et le Zohar : effectivement

-  à la sortie d’Egypte on a reçu la Torah du Sinaï.

-  A la sortie de Babel on a reçu le Talmud.

-  A la sortie du 3e exil on reçoit la Kabalah.

 

C’est déjà dans les Tikouney Zohah.

=>  A la sortie d’Egypte tout le peuple était rassemblé au Sinaï et le Miqra tout le peuple l’a entendu. Seuls les Talmidey ‘Hakhamim ont eu la dimension Mishnah et Kaballah. Mais tout le peuple a eu Miqra.

=>  A la sortie de Babel tout le peuple a eu Mishnah. Seuls les Talmidey ‘Hakhamim ont eu la Kaballah.

=>  A la sortie du 3e exil tout le peuple a la Kabalah qui est disponible.

 

C’est déjà annoncé dans le Zohar. Pendant 2000 ans la Kabalah c’était secret. Subitement c’est disponible. On ne l’étudie plus dans des manuscrits comme auparavant de mon temps. Il n’y avait pas de livres. Aujourd’hui, tout est édité avec notes et commentaires et dictionnaires. Personne ne comprend rien à tout ces livres de Kabalah mais c’est disponible.

 

Cela ressemble à ce que le Zohar indique par ailleurs « A la fin des temps de l’exil, les secrets de la Torah seront dans la bouche des enfants. (Ils seront aussi dans la bouche des vieillards)

 

Voila ce que dit le Zohar :

=>  Maarei Miqra - Les maitres du Miqra - - s’appellent Betsim les oeufs

=>  Maarei Mishnah s’apellent Efrorarim les poussins

=>  Maarei Kabalah s’appellent Banim les enfants

 

Daber el Benei Israël...

Il faut donc être Banim pour que cela prenne un sens. Pas si on est encore Beitsim et Efro’him...

 

La révélation publique du Sinaï cela concerne le Miqra.

 

C’est un problème très important => L’opposition qu’il y a entre Torah mi Sinaï et le verset qui dit

כִּי מִצִּיּוֹן תֵּצֵא תוֹרָה Ki mitsiyon Tetsé Torah. [Isaie 2:3] Nous l’étudierons à Shavouot

 

Il y a des raisons historiques pour lesquelles normalement la Torah aurait été d’emblée du être révélée à Tsion, כִּי מִצִּיּוֹן תֵּצֵא תוֹרָה Ki mitsiyon Tetsé Torah, mais il a fallu passer par la révélation du Sinaï pour les raisons que vous savez. Et que la Torah explique : le peuple Juif n’est pas au niveau de Tsion, il faut d’abord passer par Sinaï.

 

Je le dirais très rapidement et cela se relie à ce que nous disions tout à l’heure : pour beaucoup de Juifs l’ordre des événements c’est : Sortie d’Egypte => Sinaï => Exil dans le monde entier, pour jouer aux Juifs et on attend jusqu’à aujourd’hui la fin des temps. Tout le monde est persuadé que c’est comme ça.

 

Relisez bien la Torah surtout la Parashah de Beshala’h :

 

Le plan de la Torah c’était Sortie d’Egypte => 11 jours de marche pour arriver à Jérusalem :

כִּי מִצִּיּוֹן תֵּצֵא תוֹרָה
Ki mitsiyon Tetsé Torah

Comme le peuple n’était pas prêt, il y a eu un retard de 40 ans. On a fait une stage avec Mosheh Rabenou comme Madrif. Rien dans la Torah n’indique que le Sinai était prévu après la sortie d’Egypte.

 

13:17

וַיְהִי, בְּשַׁלַּח פַּרְעֹה אֶת-הָעָם, וְלֹא-נָחָם אֱלֹהִים דֶּרֶךְ אֶרֶץ פְּלִשְׁתִּים, כִּי קָרוֹב הוּא:  כִּי אָמַר אֱלֹהִים, פֶּן-יִנָּחֵם הָעָם בִּרְאֹתָם מִלְחָמָה--וְשָׁבוּ מִצְרָיְמָה

Vayehi beshalach Par'oh et-ha'am velo-nacham Elohim derech erets Plishtim ki karov hu ki amar Elohim pen-yinachem ha'am bir'otam milchamah veshavu Mitsraymah

« Et il arriva lorsque Paro renvoya Israël d’Egypte, Dieu ne les a pas conduit par le chemin de la côte par qu’elle est trop proche de peur que le peuple voyant la guerre ne regrette...et qu’ils retournent en Egypte »

 

Alors Dieu l’a fait contourner par les 40 ans du désert et le Sinaï.

Et le Sinaï ?

Dans le plan primitif c’était Tsion

A postériori il a fallu le Sinaï mais normalement c’était Tsion.

 

Le Gaon de Vilna a expliqué que Kimitsion c’est cette Torah le Nistar

Alors que le Niglé c’est Torah miSinaï

 

****

Q : Sans la mère comment les oeufs deviennent-ils des enfants ?

R : Shalea’h teshala’h et-ha'em

ve'et-habanim tika’h-lakh c’est toi qui doit les élever

Q : on peut prendre les oeufs et les élever ?

R : Nakhon, il faut prendre ce qu’il y a dedans et en faire des Banim.

Les Banim seront délivrés par le fait que la mère n’était pas capable d’être mère et sera renvoyée. Et c’est l’expression que le Miqra emploie pour dire l’exil. Knesset Israël est renvoyé en exil parce qu’elle n’est pas capable de faire que les oeufs et les poussins deviennent des Banim.

 

L’enseignement du Zohar le précise: c’est pour enseigner qu’il n’y aura pas un 3ème exil parce qu’il y a écrit shalea’h teshala’h  tu renverras la mère 2 fois et pas 3 !

Elle a été renvoyée une fois à la destruction du 1er temple et une 2nde fois à la destruction du 2nd temple. Il n’y aura pas de 3ème fois.

A quel prix ? c’est un autre problème !  Il n’y aura pas de 3ème c’est ce qu’il faut entendre.

 

*****


KI-TETSÉ (1995) Suite et fin.
Commentaire Behar (1995) 3ème. partie (qualité sonore moyenne).
  

... pour que Mosheh Rabenou vienne délivrer Israël à la fin des temps messianiques.

 

C’est la grande force de la Torah du Rav Kouk d’avoir installer cela dans le pays => Les juifs de la nation et de la Torah. 

Sinon il y a les juifs de la Torah sans la nation ou les juifs de la nation sans la Torah quelque soit les nuances et les combinaisons de ces 2 tendances malades..

Il n’y a que ceux qui sont à la fois nation et Torah qui sont les juifs d’Israël.

Et il y a cette tendance universelle contre cet Israël-là, et des 2 côtés.

 

Une seule chose sur laquelle sont d’accord les ‘Hilonim et les Harédim c’est la haine des

Historiquement, c’est à la guerre des 6 jours que le Rav Kouk a fondé ...

 

Et c’est pourquoi, c’est dangeureux de ne pas voir la réalité : il y a eu l’ancien sionisme de Ben Gourion avant la guerre des 6 jours et le nouveau sionisme de la guerre des 6 jours qui est le sionisme du Rav Kouk. L’ancien sionisme se déchaine sur le nouveau sionisme.

Ce sont-là des mécanismes assez compliqués qui sont à l’oeuvre.

 

Nos maitres nous ont enseigné cela depuis des siècles. Cela vient en partie du Gaon de Vilna et celui qui l’a réalisé c’est le Rav Kouk : des juifs qui sont à la fois du Mashia’h Ben Yossef et du Mashia’h Ben David.

 

Q : est-ce que le fait que le passage par le Sinaï n’était pas prévu a un rapport avec le fait que toutes les fêtes ont une date dans la Torah, Pessa’h et Soukot en particulier mais pas Shavouot ?

R : C’est un ‘Hidoush ! C’est une bonne question !

Oui, cela a un rapport mais moi j’ai appris le contenu de la réponse mais la question n’est pas très bien formulée : la révélation de la Torah n’a pas de date. Il n’y a pas un jour où l’on commèmore l’anniversaire de la Torah. J’ai compris cela en assistant à une réunion de théologiens musulmans et chrétiens en pilpoul sur des cartes géographiques pour savoir où avait été donnée la Torah ! L’endroit physique où Moïse a reçu la Torah est peu important. 

 

Si nous avions une Mitsvah de commération de la Torah a une date précise ce serait un comportement païen : on commémore l’événement mais pas le fait de l’événement. La révélation de la Torah transcende l’espace et le temps. On va fêter le Maamad har sinaï.

 

Un Midrash de la Guemara de Shabat : lorsque Moïse monte au ciel pour recevoir la Torah, les anges s’y opposent, et Moïse demande à Dieu de le protéger et Dieu lui dit donne leur une réponse, discute avec eux.

Moïse leur dit : « Honore ton père et ta mère » ? Avez vous pére et mére pour que la Torah vous concerne ?  Tu ne voleras pas ! etc...

Ce Midrash explique qu’il s’agit de la Torah des anges mais pour les hommes et non pour les anges.

 

C’est un sujet trés important et c’est d’ailleurs la grande contestation des Goyim contre Israël : pourquoi faites-vous semblant de pratiquer la Torah des anges ? Il faut être angélique pour appliquer la volonté de Dieu parfaite ! Comment faites-vous semblant d’être pur alors qu’il y a la mort ? ...etc.

 

Dans la Guémara il y a 2 commandements avec lesquels Moïse ne discute pas avec les anges.

« Tu ne porteras pas de faux témoignage »

« Tu ne convoiteras pas »

Pourquoi la Guemarah ne cite-t’elle pas ces deux commandements ?

Car c’est l’identité des anges même : tout l’être de l’ange c’est de porter témoignage de Dieu, alors ce commandement ne les concerne pas. 

Et puis tu ne convoiteras pas parce que ... ?

Alors sur ces deux commandements, on ne leur discute pas.

Cela veut dire : La Torah nous concerne il n’y a pas un commandement pour cela.

 

Il n’y a pas un jour de l’année où l’on joue à recevoir la Torah, on la reçoit toute l’année.

Mais on commémore le jour historique de la révélation du Sinaï

 

Lorsque cela prend corps avec soi-même, il n’y a pas de commandement qui vient de l’extérieur de la conscience. Etant donné qu’il y a identité entre Israël et la Torah..

 

<Fin>

Partager cet article

Repost 0
Published by Rav Léon Askénazi - dans PARASHAT HASHAVOUA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : MANITOU
  • MANITOU
  • : Bienvenue sur le blog MANITOU! Cet espace est consacré au Rav Léon Askénazi - Manitou - זצ"ל.Vous y trouverez des textes rédigés à partir de cours audio enregistrés (disponibles sur www.toumanitou.org) En modeste hommage à ce Rav génial et extraordinaire...
  • Contact

Recherche